Pourquoi ?

Adultes

  • Pour avoir un espace à soi, pour soi, d’accueil, d’écoute, de compréhension, de non-jugement,
  • Pour traverser une période de crise, de tristesse, de deuil, de maladie
  • Pour dépasser des difficultés psychologiques, relationnelles, professionnelles, sexuelles,
  • Pour prendre conscience des schémas répétitifs de sa vie, les modifier et trouver de nouvelles façons d’être et de faire face à ses problèmes,
  • Pour donner du sens à son histoire, mieux la comprendre.

Aussi parce qu’il est des situations où l’on ne peut pas entamer seul un changement en profondeur.

Au cours de la thérapie, le patient s’implique pour lui-même avec toute la sincérité et toute la force d’engagement dont il est capable. L’implication du psychothérapeute est au service du processus thérapeutique. Il respecte inconditionnellement le vécu personnel et les valeurs de son patient. Son rôle est de l’accompagner sur le chemin qui est le sien, vers son autonomie.

En permanence, nous sommes amenés à trouver les ressources qui permettent de nous ajuster. Cela implique parfois d’accepter l’inacceptable, choisir, renoncer, prendre des risques,…

La plupart des événements « normaux » de notre vie (deuil, séparation, naissance, réorientation de carrière, perte d’un emploi) peuvent nous plonger dans une crise ou une remise en question plus ou moins profonde. Ils remettent au premier plan nos difficultés enfouies, nos peurs les plus profondes, bousculent nos croyances et certitudes. Ce déséquilibre peut être vécu comme une opportunité pour favoriser un changement positif ou comme un frein à notre développement.

La psychothérapie permet d’accompagner ces moments de fragilité pour y trouver de nouvelles ressources.

En s’appuyant sur le vécu entre le thérapeute et le patient, dans l’ici et maintenant, la psychothérapie permet de se libérer peu à peu du passé, de remettre le présent en mouvement pour construire l’avenir.

Couples

Il est des moments de la vie de couple qui nécessitent un espace de régulation extérieur où l’intervention d’un tiers peut aider à la mise en parole de difficultés, d’incompréhensions et/ou de frustrations. L’accompagnement thérapeutique permet de dépasser ces difficultés en remettant dans l’explicite ce qui peut rester dans l’implicite, la plupart du temps par souci de ménagement de l’autre ou de la relation, par peur des conséquences ou tout simplement par habitude. Dans certains cas, l’accompagnement thérapeutique peut contribuer à prendre conscience de dysfonctionnements ou de différends qui ne permettent plus la poursuite de ce « vivre ensemble » et ainsi d’acter une nécessité de séparation (parfois temporaire).

Enfants

L’accompagnement des enfants se fait en collaboration avec les parents dans un objectif de soutien à la parentalité. Le travail thérapeutique alterne séances seules avec l’enfant et séances collectives avec les parents, voire avec la fratrie. Il peut s’agir de difficultés relationnelles, d’angoisses de séparation, de manque de confiance en soi, de troubles alimentaires, de troubles du comportement, du sommeil, de difficultés scolaires. Ces difficultés peuvent être transitoires ou plus profondes et nécessiter une prise en charge impliquant d’autres professionnels.

Adolescents

Les changements intervenant à la puberté, tant physiologiques qu’émotionnels, relationnels et sociaux sont susceptibles de générer un mal-être, un manque d’estime de soi, des angoisses, des difficultés amoureuses ou sexuelles, de l’isolement, des troubles alimentaires ou encore des relations conflictuelles, des conduites agressives ou dangereuses, voire des problématiques de dépendance. Toutes ces difficultés peuvent rendre compliquée la traversée de cette période et nécessiter une aide thérapeutique. Le travail thérapeutique visera le renforcement des capacités à trouver ses propres ressources pour développer son autonomie et sa capacité à faire face aux difficultés pour trouver sa juste place dans le futur monde d’adultes.