La Gestalt-Thérapie

La Gestalt-Thérapie a été fondée dans les années 50 par Fritz Perls, un psychiatre psychanalyste allemand émigré aux USA. Gestalt vient du verbe allemand « gestalten » signifiant « mettre en forme, donner une structure ». Cette approche s’est développée en Europe dans les années 7O. C’est le 2me mouvement psychothérapeutique représenté dans le monde. Elle est enseignée dans de nombreuses universités à l’étranger. C’est l’un des 8 courants psychothérapeutiques reconnus par l’Association Européenne de Psychothérapie.

La Gestalt prend en compte l’être humain dans ses 5 dimensions : physique, affective, relationnelle, sociale et spirituelle. Elle favorise un contact authentique avec les autres et une prise de conscience des mécanismes intérieurs qui nous poussent à des conduites répétitives. Elle ne vise pas seulement à expliquer l’origine de nos difficultés, mais aussi à expérimenter des pistes de solutions nouvelles, à inventer de nouvelles manières d’être au monde, à développer le sens de la responsabilité, l’autonomie et la créativité de chacun.

La Gestalt-Thérapie met l’accent sur la prise de conscience du processus en cours dans chaque situation. Elle permet ainsi le repérage de nos processus de blocage dans nos contacts avec les autres et dévoile nos inhibitions, nos évitements ainsi que nos croyances.

S’inscrivant dans le courant de la psychologie humaniste, existentielle et relationnelle, la Gestalt-thérapie ne limite pas l’humain à une vision individualiste, mais s’intéresse aux interactions de l’individu avec ses environnements, qu’ils soient personnels, professionnels ou sociaux. Elle a de l’Homme une vision holistique et favorise le lien constant entre pensées, émotions et sensations corporelles.

Le courant existentiel-humaniste met l’accent sur la qualité de l’expérience subjective consciente du client, sur sa capacité à assumer son existence, à être l’auteur de sa vie et à réaliser son plein potentiel. Il tient compte du vécu actuel du client et de ce qui se passe dans l’« ici et maintenant ». Il mise sur le fait que le client a la capacité de prendre conscience de ses difficultés actuelles, de les comprendre et de changer ses attitudes et ses comportements en conséquence. Dans ce courant, on conçoit que les problèmes résultent des barrages rencontrés au cours de sa vie qui ont fait en sorte que la personne en est venue à perdre le contact et à renier des parties d’elle-même. Le rôle du thérapeute vise donc à créer un climat propice qui permettra au client de faire appel à ses propres ressources pour dénouer ses impasses et pour renouer avec les parties desquelles il s’était coupé.

Les différentes méthodes issues de ce courant de pensée s’appuient sur le respect de la dignité de la personne, de sa spécificité et de son intégrité dans toutes ses dimensions (physique, affective, cognitive, sociale et spirituelle) pour l’aider à actualiser son plein potentiel.

Outre la Gestalt-Thérapie, voici des exemples de méthodes issues de ce courant : l’approche rogérienne, la logothérapie, les différentes approches psychocorporelles, l’autodéveloppement,  etc…